Google Art Project : l’Art à l’heure du numérique

Mis en ligne en février 2011, Google Art Project est un service qui permet de visiter virtuellement les collections de différents musées grâce à la numérisation 3D de nombreuses œuvres d’art.

Un musée à la maison

32 000, c’est le nombre d’œuvres d’art (peintures, sculptures, street art…) numérisées en haute définition par Google, qui sont consultables à partir de chez soi.

Pour recréer l’ambiance « musée », des petits textes explicatifs accompagnent les œuvres. La technologie Street View, développée par Google, offre également une immersion dans les galeries de certaines institutions. Cette visite reste néanmoins  limitée car l’internaute n’a accès qu’à des prises de vue à 360°.
03964634-photo-google-art-project

Des peintures célèbres, à la renommée mondiale, sont disponibles en très haute définition avec pas moins de 7 milliards de pixels par image. Il est donc possible de zoomer sur La Naissance de Venus de Botticelli et de contempler le coup de pinceau de l’artiste, mieux encore qu’au musée.

Réunir et partager ses œuvres préférées est également rendu possible grâce à la fonction « ajouter à la galerie »  disponible sur le site.

151 musées au cœur de l’aventure

Les musée de l’Orangerie, d’Orsay, le MoMA, le Metropolitan Museum of Art, ou encore le Tate Britain font notamment partie des 151 musées, issus de 40 pays différents, ayant intégrés le projet de Google.

Ces musées voient en ce projet l’opportunité de faire connaître leurs collections à travers le monde. Malgré les réticences de certains musées quant aux intentions de Google, le géant américain assure ne pas chercher à monétiser cette nouvelle initiative.

Screenshot_Google_Art_Project_Manet_Wintergarten

Numérisation des œuvres d’art : opportunité ou menace ?

À l’heure du numérique, de plus en plus de projets comme le Google Art Project, voient le jour. La numérisation est avant tout un moyen de stocker, de conserver et de partager.  En s’appliquant au domaine de l’art, la numérisation assure à bon nombre d’œuvres d’art l’immortalité et une large diffusion. Consultable gratuitement et de chez soi, l’œuvre numérisée est plus ou moins dissociée du musée dans lequel elle est exposée.

Cependant cette dissociation remet en cause le rôle des musées. En effet, la relation musée-visiteur est menacée par des projets tel que le Google Art Project.

La dématérialisation de l’œuvre d’art fausse notre regard. Nous n’avons plus affaire à des objets, des reliefs, des textures, mais simplement à des images. La haute définition et les efforts de Google à restituer le mieux possible l’ambiance d’un musée ne parviennent cependant pas à remplacer une véritable visite.

La numérisation est donc un bon moyen de visiter les musées les plus éloignés. Elle offre tout ce que ne permet pas une visite réelle.

Il ne s’agit donc pas d’une « bataille » entre les musées et la numérisation mais simplement d’une cohabitation qui doit permettre aux visiteurs de bénéficier d’une véritable immersion dans l’Art.

Clémence Tixier-Purorge & Chloé Liétard.

Publicités