Apprendre en s’amusant dans un parc d’attraction.

Pour les enfants, apprendre n’est pas la chose qu’ils préfèrent alors que leur capacité de mémoire est très élevée. Jeux et apprentissage sont indissociables. C’est ainsi que l’enfant enrichit sa culture et ouvre ainsi une fenêtre sur le monde qui l’entoure. Le jeux peut avoir un aspect non sérieux. Pourtant quand il s’agit de jouer, l’enfant apporte beaucoup plus d’intérêt qu’à l’ordinaire.

C’est pourquoi de nombreux parcs d’attractions en France se donnent pour objectifs d’amuser les bambins tout en favorisant l’apprentissage. Nous allons nous arrêter sur deux parcs d’attractions qui allient jeu et apprentissage : Le Futuroscope (à 10km de Poitiers) et Vulcania (à 15km de Clermont-Ferrand).

Au Futuroscope, toutes les attractions sont basées sur le multimédia et la culture cinématographique. Pour l’exemple, arrêtons-nous sur l’attraction : les monstres des mers. Le but est de nous faire remonter 82 millions d’années avant notre ère afin de découvrir les dinosaures Marins. On suit Dolly, une de ses créatures sur un écran en relief pour être en immersion direct dans l’histoire. C’est ludique, inédit et intéressant. Jules, enfant de 9 ans que nous avons rencontré à l’issue de la projection est fasciné par la mer et pour lui « en connaître l’histoire est important pour comprendre la mer aujourd’hui ». « j’ai tout retenu car c’était amusant de suivre Dolly et ses aventures ».

La technique utilisée au futuroscope en matière de numérique permet donc de voyager dans le passé, le futur, dans l’espace…

Autre exemple, un thème très actuel qu’est l’écologie est abordé dans l’attraction « le jardins des énergies » et permet ainsi de sensibliser parents et enfants aux différentes énergies telles que le solaire, l’éolien… Le but est ainsi de faire comprendre la nécessité de produire moins de C02. Pour Renaud, 40 ans et papa de Jules, « c’est en favorisant ce genre d’attraction que plus tard on fera de nos enfants des personnes sensibles à l’écologie. C’est important de commencer maintenant et je vois bien que Jules a retenu ce que je lui disait dans le jardin des énergies. C’est pas comme quand j’essaye d’expliquer ça pendant un repas par exemple, ça n’a pas le même impact sur lui. »

S’amuser en apprenant dans un parc d’attraction semble donc possible au Futuroscope.

Une journée au futuroscope pour une enfant de moins de 16 ans coûte 28 euros. Un prix abordable pour permettre à tous bambins d’apprendre en s’amusant. Le parc est ouvert toute l’année. (plus d’informations sur www.lefuturoscope.com).

A Vulcania, comme l’indique le nom du parc, la science des volcans est à l’honneur. Le parc fête cette année ses 10 ans et axe sa ligne de conduite sur l’apprentissage pour tous de l’histoire des volcans d’Auvergne. « La découverte est un jeu qui commence tôt » est une des devises du parc.

Une attraction toute neuve ouvre ses portes cette année : « la cité des enfants ». Le but est de permettre aux bambins de 3 à 7 ans de découvrir en manipulant ou touchant plusieurs éléments. Les 5 sens sont mis en avant pour éveiller les plus petits.

« Le réveil des volcans d’Auvergne » reste l’attraction vedette de ce parc qui plaît au petit comme au grand. Grâce à la dynamique du cinéma 4D on vit le réveil des volcans éteints depuis plus de 7000 ans. Pour Sarah 11 ans « c’est comme si on y était, recevoir de l’eau dans le visage, sentir son siège bouger c’était des sensations bizarres. Heureusement qu’on sait que les volcans sont éteint en Auvergne ».

Le prix d’un billet pour Vulcania oscille entre 15 et 17 euros pour les enfants de 6 à 16 ans.

Plus d’informations sur le site www.vulcania.com. Le parc est ouvert toute l’année.

Aziliz Lebrun

Publicités