MuMo : Musée Universel d’un Monde Ouvert

Le MuMo, pour musée mobile, est un camion-conteneur qui parcourt le monde pour faire découvrir aux enfants et aux populations défavorisées l’art contemporain. Il s’apprête à parcourir 8 000km, en Angleterre, en France et en Afrique.

Le MuMo, installé aux Tuileries à Paris

« Les musées sont les endroits les plus vivants du monde. On dirait une concentration d’humanité. », écrit le poète canadien Fernand Ouelette dans son livre La mort vive. Il est vrai que les musées se doivent de vivre, d’évoluer avec le temps sans oublier l’art dans tout ce qu’il a de plus classique ou basique, même s’il s’agit d’exposer des œuvres contemporaines. De par leur essence même, les musées itinérants paraissent encore plus vivants que les autres, une mouvance continue et imperceptible semblant les habiter. Ces musées que l’on peut aussi qualifier de « mobiles » ou « nomades » ne sont pas nouveaux, et existent sous diverses formes.

Le MuMo est l’un de ces lieux d’exposition non statiques. Le Musée Mobile, un conteneur-camion aménagé, accueille les œuvres de pas moins de 16 artistes internationaux. Il s’agit littéralement d’un énorme poids lourd qui se déploie en largeur et en hauteur pour s’ouvrir sur quatre espaces distincts : la peinture, la sculpture, l’installation, la vidéo et le design. Cette structure tout à fait particulière et impressionnante a été travaillée par l’artiste Daniel Buren, en partenariat avec l’architecte Adam Kalkin. Si ce camion, de par sa forme, semble tout droit sorti du blockbuster américain Transformers, il a une mission plus qu’honorable à accomplir : faire découvrir l’art aux enfants du monde. Ce Musée Mobile, qui est sous le patronage de la commission nationale de l’Unesco, est chargé de « partager le sensible » avec ceux qui construiront le monde de demain : les enfants d’aujourd’hui !

Le MuMosa de Buren

Ingrid Brochard, la fondatrice de ce grand MuMo, admet avoir voulu partager sa passion de l’art avec eux, pour qu’ils « développent leur regard et leurs sens ». Le musée a surtout une dimension universelle. En effet, si parmi les artistes Lawrence Weiner, Yong Ping Huang ou encore James Turrell, par exemple, on trouve différentes nationalités et influences artistiques, c’est principalement le trajet du camion-conteneur qui est impressionnant ! Parti de Liverpool en août 2011 pour rejoindre le nord de la France, le MuMo a effectué une tournée française jusqu’à Marseille. Ce Musée Mobile a ensuite traversé la Méditerranée pour se rendre sur le continent africain.

Là-bas depuis octobre dernier, il apportera bientôt l’art au Cameroun, Sénégal, Benin ou encore en Côte d’Ivoire, jusqu’en juin 2012. Dans ces pays-là, le MuMo s’attachera aussi et surtout à s’arrêter au sein des bidonvilles, pour apporter l’art partout, « le montrer mais ne pas dire aux enfants ce qu’ils doivent faire avec » précise la fondatrice. Son côté pratique, avec une structure qui se replie, lui permet d’aller dans les écoles à travers le monde. Ce musée de l’art à l’enfance aura parcouru au cours de cette tournée mondiale près de 8 000 kilomètres et touché un public de plus de 11 000 enfants, notamment grâce à des écoles partenaires.

Le grand MuMouvement

Le MuMo, qui est aussi sous le patronage du Ministère de la Culture et de la Communication, touche fortement la thématique sociale du « vivre ensemble » (voir également la démarche du centre Pompidou mobile). C’est ce qui lui donne principalement sa valeur. À travers sa « rencontre » avec le MuMo, et donc l’art, tout en restant dans son univers familier, comme son école, l’enfant va pouvoir rattacher ce qu’il voit à quelque chose qui lui est familier. D’ailleurs, si le MuMo a choisi une telle tournée, c’est tout d’abord pour apporter l’art où il n’est pas facilement accessible.

Les musées se doivent d’être ouverts, d’aider les enfants à développer leur imagination et leur sens esthétique, surtout dans les milieux les plus défavorisés. Pour comprendre son existence, l’être humain a besoin qu’on lui ouvre des perspectives, rôle qu’accomplissent les musées en général. Encore plus les musées itinérants comme le MuMo.

Charlotte Varenne

Publicités